Le roman du Soleil: Un journal dans son siècle
Louis-Guy Lemieux
éd. Septentrion, 1997,300 pages, 24.95$

Le Soleil célébrait en 1996 son centième anniversaire. Louis-Guy Lemieux a raconté l'histoire du quotidien, à petite dose, d'un dimanche à l'autres dans le pages du Soleil. Le livre reprend ces articles parus au cours de l'année 1996, assurant le rayonnement et la pérennité qui échappent à l'édition quotidienne d'un journal. A l'époque où Le Soleil a été fondé, les quotidiens étaient officiellement l'expression du pouvoir religieux mais aussi politique, ils faisaient écho de la pensée et de la propagande partisane. Le Soleil est né du journal quasi officiel du Parti libéral provincial et fédéral, L'Électeur, dont le clergé du haut de son autorité, interdisait la lecture. En une nuit les locaux, les presses et le réseau de distribution de L'Électeur devinrent ceux du Soleil. L'histoire du Soleil est collée à l'histoire de la ville et du pays. Et avant d'être le journal d'information qu'on connaît aujourd'hui, le quotidien a été le lieu de débats et un tremplin d'idées, où les Arthur Buies, Jean-Charles Harvey, Olivar Asselin ont enflammé la vie quotidienne des québécois. L'auteur montre l'influence prépondérante que Sir Wilfrid Laurier et bien d'autres politiciens ont eu sur les contenus éditoriaux du journal. A ces portraits de personnages marquants, s'ajoute un aperçu du traitement que le Soleil a fait des grands moments historiques: la construction du Pont de Québec, la visite controversée de Sarah Bernhart à Québec, la première guerre mondiale. Le journaliste remonte ainsi le temps jusqu'à la dernière refonte du quotidien en 1995.

Histoire